« Le bonheur est une question d'habitude »

Le blog d'Olivier FAURAX

15 décembre : Jour de l'Espéranto / Esperanto Tago

Ajouté le samedi 15 décembre 2007 à 13h55 / espéranto eo

L'année passée, je vous avais parlé de tout ce qui changerait si l'Espéranto était vraiment la langue de communication internationale.

La antaŭan jaron, mi parolis pri ĉio, kio ŝanĝiĝus per Esperanto se estus la lingvo de internacia komunikado.

Esperanto-tago

Cette année, je vais tenter un petit cours rapide, pour vous montrer que l'Espéranto est vraiment facile à apprendre.

Tiun jaron, mi provos fari rapidan kurseton, por demonstri al vi ke Esperanto efektive estas facile lernebla.

Merci à Sébastien Montagne pour la relecture.

La prononciation

La plupart des lettres se prononcent comme en français, à part :

  • e : toujours prononcé é
  • r : il est roulé
  • c : ts, comme tsunami
  • ĉ : tch, comme tchat ou catch
  • g : g, même devant un e ou un i
  • ĝ : dj, comme adjoint
  • j : y, comme yoga
  • ĵ : j, comme jolie
  • s : s, même entre 2 voyelles
  • ŝ : ch, comme chat
  • u : ou, comme mou
  • ŭ : diphtongue, aŭ est une seule syllabe "a-ou"

Exemples : gejo se prononce « gueyo », olivje est la transcription de mon prénom , Ĝis se prononce « djis ».
C'est une habitude à prendre.

Les personnes

Mi, vi, li-ŝi-ĝi, ni, vi, ili. Voilà, c'est tout.

À la 3e personne, li est le masculin, ŝi (« chi ») est le féminin et ĝi (« dji ») est le neutre (pour un animal ou un objet).

La conjugaison

Là encore, c'est très simple. Prenons un exemple, le verbe manger :

  • Manĝi : infinitif (prononcer «mann-dji»)
  • Manĝas : présent
  • Manĝis : passé
  • Manĝos : futur
  • Manĝu : impératif

C'est tout, pas de verbes irréguliers. Toutes les personnes se conjuguent pareil. On ajoute « ne » (né) pour la négation.

Exemples : Mi manĝas (je mange), ŝi manĝis (elle mangeait), vi ne manĝos (vous ne mangerez pas).

Les terminaisons

L'Espéranto utilise les terminaisons pour signifier la fonction d'un mot. Par exemple, amiko veut dire ami :

  • Amiko : ami (nom)
  • Amika : amical (adjectif)
  • Amiki : être ami (verbe)
  • Amike : amicalement (adverbe)
  • Amikoj : des amis (pluriel, valable aussi pour l'adjectif)

Il n'y a qu'un article défini « la » et aucun article indéfini.

Exemples : amikaj kisoj (« amikaille kissoy », des baisers amicaux), la amiko (l'ami).

L'Espéranto est très logique : on peut appliquer ces terminaisons aux personnes pour faire les adjectifs possessifs. Exemple : miaj amikoj (mes amis)

Le COD (ou le retour de la vengeance de l'accusatif)

En Espéranto, on marque l'objet du verbe avec une terminaison en -n. Exemple : Mi manĝas panon (je mange du pain).

Ça permet aussi de mettre les mots dans n'importe quel ordre. Exemple : La kato manĝas muson = Muson la kato manĝas (le chat mange la souris).

C'est un peu comme Yoda dans Star Wars :D

L'adjectif s'accorde en accusatif. Exemple : Kato manĝas belan muson (le chat mange une belle souris).

Attention : l'accusatif n'est utilisé que pour les COD, donc pas avec les verbes d'état (être, paraître, sembler, etc.). Exemple : Mi estas kato (je suis un chat), mi manĝas muson (je mange une souris)

Faire une question ?

Rien de plus simple : il faut commencer la phrase par « Ĉu ».

Exemple : Ĉu vi manĝos ? (Est-ce que vous mangerez ?)

Répondre à la question !

  • Jes : oui (prononcez yes, comme en anglais)
  • Ne : non (Né)
  • Mi ne scias : je ne sais pas
  • Mi ne komprenas : je ne comprends pas
  • Jes, ni manĝos panon : oui, nous mangerons du pain

Le vocabulaire n'est pas plus dur

Pour faciliter l'apprentissage du vocabulaire, l'Espéranto utilise 2 moyens : les suffixes et l'agglutination.

Les suffixes (liste complète) :

  • -ejo : le lieu
  • -isto : le professionnel
  • -ino : le féminin

Exemple : La panistino estas en la panejo (la boulangère est dans la boulangerie)

L'agglutination est quelque chose d'assez naturel quand on a fait de l'anglais ou de l'allemand.

Exemple : poŝo (poche) + telefono (téléphone) = poŝtelefono (téléphone de poche = téléphone portable).

Quelques mots utiles...

  • Saluton : Salut
  • Dankon : Merci
  • Ĉu vi fartas bone ? : Est-ce que vous allez bien ? (souvent abrégé en « Ĉu bone ? »)
  • Je via sano : À ta santé
  • Mi estas franco : Je suis français
  • Vi kaj mi : toi et moi
  • Mi amas vin : Je t'aime
  • Ĝis revido : Au revoir (souvent abrégé en « Ĝis ! »)

Exemple de traduction

Et je finis par un petit exemple pour tous les informaticiens qui lisent ce blog :)

  • programi : programmer (et donc programo : programme)
  • libera : libre
  • ĉar : car, parce que
  • bona : bon
  • ideo : idée
  • helpi : aider
  • alia : autre
  • uzanto : utilisateur
  • ŝati : apprécier
  • aspekto : aspect, apparence
  • facila : facile (et donc facile : facilement)
  • -ebla : adjectif de la possibilité (manĝebla = mangeable)

Mi programas liberajn programojn ĉar estas bona ideo helpi aliajn uzantojn. Mi ŝatas Mandrivan Linukson ĉar ĝi havas belan aspekton kaj estas facile instalebla.

Je programme des logiciels libres parce que c'est une bonne idée d'aider d'autres utilisateurs. J'apprécie Mandriva Linux parce qu'il est joli et est facilement installable.

Pour ceux qui maîtrisent les expressions régulières, mettre ces quelques phrases au passé revient à faire "s/as /is /". De plus, vous remarquerez que l'expression « Mandriva Linukso » peut être traduit par « le Linux Mandrivien », puisque la terminaison -a indique un adjectif en Espéranto.

Liens sympas

Au sujet du dernier lien, j'ai créé une barre d'outil Firefox pour dictionnaire Espéranto.

Commentaires (fil RSS RSS) :

# Parsxo, le lundi 17 décembre 2007 à 22h00 :
Bravo pour ce mini cours.
Cette année je n'ai pas eu le temps mais je renvois à ce que j'avais écris l'année dernière : http://parsxo.blogspot.com/2006/12/journe-de-lespranto_15.html
# Martin Ginette, le mardi 18 décembre 2007 à 09h22 :
Mi profitas tiun eblon respondi por komplimenti Olivieron pro tiu rapida bonega kurso. Due, mi estas konstanta uzanto de Linukso de antaux 6 semajnoj, kaj mi spertis problemojn por korekti la ekzercojn de ikurso per Kmail; kelkaj lernantoj ne ricevis kolorojn, substrekojn aux grasajn literojn. Mi do decidis kopii la ekzercojn de la lernantoj sur open office, libere abunde uzi kolorojn, substrekojn, grasajn literojn kaj ecx cxapelitajn literojn kaj poste sendi la tuton per ligita peco. Sukcese!!
 :
 :(non-publié, utilisé pour le gravatar)
 :
 :
Commentaire :

Merci d'utiliser un français (ou espéranto) correct. Les liens deviennent cliquables.
Vérification anti-spam :
En quelle année a été publié cet article ? / Jaro de tiu artikolo?

À propos de l'auteur

photo Olivier FAURAX Olivier FAURAX

D'un naturel joyeux, positif et curieux, je m'intéresse à beaucoup de choses parmi lesquels la salsa, l'espéranto, la plongée mais surtout l'informatique, le web et Linux.

Même si j'aime programmer, je m'intéresse également aux aspects d'ergonomie, de design et de marketing.

Si vous pensez avoir du travail pour moi, il y a mon LinkedIn et mon CV.

M'écrire : olivier+blog@faurax.fr

Retrouvez-moi sur Facebook et Twitter.

Catégories

S'abonner / Rechercher

S'abonner par RSS logo RSS
S'abonner par courriel :

Rechercher sur ce blog :

Contact

Je lis & je lie

Archives

Archives du blog

Infos & trucs de couleurs

Geo Visitors Map
Validation HTML Validation CSS
spampoison
Creative Commons License

Carte de visite

photo Olivier FAURAX Olivier FAURAX
Téléphone : 0681651140
Courriel :
Jabber : ofaurax@jabber.fr

Cette hCard sémantique a été créée avec le hCard creator.

 
  Olivier FAURAX