« Le bonheur est une question d'habitude »

Le blog d'Olivier FAURAX

Mon bilan de 2009

Ajouté le jeudi 7 janvier 2010 à 00h55 / informatique logiciels libres mandriva ma vie plongée

Vous savez ce que j'adore avec ce blog ? C'est que j'ai l'impression de me parler à travers le temps. Le début de l'année me permet de relire ce j'avais écrit naïvement il y a un an dans « mes 9 objectifs pour 2009 ».

C'est une expérience intéressante de publier ses projets, puisque ça permet de le relire pendant l'année, et ça permet de faire un bilan pour l'année à venir.

Des échecs complets...

Tout d'abord, le niveau de 2 de plongée a été victime de procrastination. J'ai attendu le printemps, puis le mois d'après, puis quand j'aurai du temps dans les week ends, puis l'été, puis le retour des vacances.... et on se retrouve en hiver. En fait, la motivation est une ressource limitée, et après une semaine remplie par de la salsa, de l'espéranto et de la clarinette à l'Harmonie Municipale d'Aix-en-Provence (HMAP), il ne reste plus tellement grand chose pour rajouter une activité.

Le 2ème gros échec, c'est le Jus de Cuisson. Pour ceux qui ne connaissent pas, le Jus de Cuisson Mandriva est un résumé de la liste de diffusion de développement, en français. Malheureusement, avec plus d'un millier de messages par mois, il est trop difficile de tout lire pour résumer correctement, même en survolant, quand on a job et une vie à côté.

Je n'ai plus de temps pour le Jus de Cuisson, c'est donc fini et j'ai beaucoup appris sur Mandriva, mais aussi en général sur ce qui se passe derrière une distribution communautaire. Je souhaite de tout coeur que quelqu'un reprenne le flambeau, mais je sais aussi que ça sera difficile.
Si vous souhaitez continuer à suivre le développement de Mandriva Linux, il y a PlanetMandriva, où Frederik Himpe fait régulièrement des résumés des nouvelles versions des logiciels. Pour les discussions passionées, il reste la liste de diffusion Cooker pour les courageux.

Le logiciel de gestion de cave pour Tonton n'a pas avancé d'un poil.
Le choix de la plateforme s'oriente vers XUL, mais avec quel langage ? Javascript (natif) ou Python (fraîchement inclus) ?
Et puis, pourquoi pas une application web ? Est-ce pertinent d'avoir sa cave dans le cloud ? Pas si sûr... Et est-ce que je veux prendre la responsabilité d'héberger les données de cave de mes utilisateurs ?
Toutes ces questions, ainsi que le fait que je n'ai pas moi-même de gros besoins (j'ai maximum 10 bouteilles), je n'ai pas avancé, mais l'idée est gardée pour 2010.

Le meilleur pour la fin : je n'ai toujours pas de système de sauvegarde ! Alors que je prêche régulièrement pour la mise en place de sauvegarde, je n'ai rien du tout pour moi (la honte !).
À ma décharge, j'ai quand même mes données les plus importantes en double, principalement sur mon site perso (blog + photos), mon mail est en IMAP et j'ai du code et quelques données sur le net.
Pour 2010, il faut vraiment que je trouve un système de backup en ligne.

... et des réussites partielles

J'avais dit que je m'occuperai de 9 RPM Mandriva (un RPM est un paquet d'installation d'un logiciel sous Linux). J'en suis seulement à 7, mais plutôt que d'avoir un parrain qui les mets dans la distribution, je suis devenu mainteneur Mandriva moi-même ! Même si ce ne sont pas des paquets importants que tout le monde utilise, ça fait toujours plaisir de voir sa contribution dans la liste des paquets. On peut donc considérer que l'objectif est atteint :)

J'aurai pas parié sur cet objectif, mais l'Esperanto Toolbar a bien progressée. Elle est compatible Firefox 3.5, avec quelques bugs en moins, et elle donne des infos que ce qui se passe dans la communauté Espéranto, en utilisant les infos du site Libera Folio. Même si je n'ai pas encore ajouté la transformation automatique des gx en ĝ, c'est un projet qui avance et qui m'a rapporté... 1,68€ (grâce au système de dons des extensions Mozilla).

Le blog n'a pas tellement bougé, même si j'ai changé le compteur pour le fil friendfeed qui publie ce que je dis sur twitter, ce que je mets sur delicious, etc.
Contrairement à ce qui était prévu, pas de nouveau CSS, pas de FOAF pour l'instant, ni de video, mais l'arrivée d'une petite pub, qui n'était pas prévue.
Au niveau contenu, j'ai pas tenu ma promesse ni sur la salsa ni sur la télé numérique (à voir pour 2010), mais j'ai quand même publié un énorme scoop sur Skype qui m'a valu de voir mon nom cité à peu près partout sur le net (sauf sur linuxfr, ironie du sort).

Globalement, je suis content de la manière dont j'ai géré ma vie, j'ai réussi à ne pas promettre à tout va. Quand on est sympa et qu'on comprends l'informatique, il est toujours tentant de vouloir donner un coup de main d'un côté, faire un site web de l'autre...

J'ai réduit le nombre d'e-mail à traiter, mais surtout je les fait "expirer" grâce à une extension Thunderbird. Je définis le temps au-delà duquel le message ne me servira plus, et il est automatiquement effacé.
D'ailleurs, Thunderbird affiche un message de quota sur laposte.net quand on dépasse 70%. Je ne sais pas d'où ça vient (et si ça peut se désactiver), mais en tout cas, ça me force à rester en dessous d'un seuil fixe.

Mon appart est un peu en désordre permanent, mais je passe très peu de temps sur l'entretien, c'est donc un bon rendement :) Je fait l'effort de temps en temps pour faire un grand rangement efficace et rapide, et ça compense.

Pour la gestion au quotidien, je fais un genre de GTD à ma sauce (j'ai juste lu 2-3 trucs sur le net et le début du livre qu'un collègue m'a prêté), et ça va pas trop mal. J'ai plusieurs fois eu le luxe de perdre du temps, tout en ayant des semaines et des week ends bien remplis : juste ce qu'il faut !

La 9e résolution était familiale : passer du temps avec ma famille et aider ma Maman avec sa VAE.
Je crois que l'objectif est atteint. J'ai passé pas mal de vacances en famille et, pour la VAE, j'ai donné un coup de main technique autant que j'ai pu (même s'il faut chercher le modèle de document au fin fond du net, et que c'est en plus un modèle pour un traitement de texte propriétaire...). Pour le reste, c'est pas moi qui veut devenir éducatrice de jeunes enfants :)

Ce qui n'était pas prévu

Il y a aussi tous ces projets dont l'idée est arrivée ou a progressé au cours de l'année.

J'ai continué à m'occuper de mon site sur l'HMAP, mon harmonie à Aix-en-Provence. Le site est non-officiel mais il draine entre 4 et 5 fois plus de visiteurs que le site officiel.
Le secret ? Pas d'intro interminable en flash, des photos, des vidéos et les dates de concerts gérées automatiquement, dans une interface simple et ergonomique.

J'ai également lancé la Liste Salsa d'Olivier (oui, j'ai longtemps cherché pour le nom...). Le succès a été assez immédiat : j'ai déjà presque autant de visites que sur mon blog, en quelques mois d'existence !
Le secret ? Des infos salsa utiles et structurées, disponible en un clic, dans une interface sobre et lisible, le tout mis à jour presque automatiquement.
C'est-à-dire tout le contraire de la plupart des sites salsa où on doit parcourir 15 pages remplies d'images qui clignotent pour trouver une page à jour qui contient seulement la moitié des informations utiles pour la soirée de la veille :)

Si vous suivez mon blog, vous avez du lire la rencontre espéranto en Allemagne que j'ai faite cet été. Ça m'a bien remis dans le bain de pratiquer pendant une semaine et comme toujours, on rencontre des gens qu'on aurait jamais connu sinon.

À la rentrée, je me suis inscrit à l'aïkido, dans le club de La Ciotat, qui est le même que celui de Gardanne :)
Enfin, j'ai commencé à faire un peu de python au boulot, et c'est drôlement sympa. J'ai même pu debugger Deluge (mon client bittorrent) pour qu'il accepte les liens magnet :)

Bilan

Avant de faire le bilan, je pensais que j'étais à 25 ou 30% de réalisation, mais en regardant de plus près, je suis presque à la moitié des objectifs, voir plus si on compte ce qui n'était pas prévu. Pas trop mal, finalement !

D'ici quelques jours (au pire avant fin janvier), je publierai mes 10 objectifs pour 2010, en essayant de faire mieux qu'en 2009 !

Voyage à Malte en famille

Ajouté le mardi 7 juillet 2009 à 23h43 / ma vie plongée

Tout comme le voyage en Crête d'il y a 3 ans, je suis parti en famille pour un voyage à Malte du 17 au 24 mai 2009.

Voici le récit de mes vacances pour tous les futurs voyageurs dans cette belle île, avec de vrais bons conseils (surtout à la fin).

Voyage et premier jour (17 et 18 mai)

On est parti de Lyon pour Malte, avec une escale à Marseille, avec Air Malta (il y a d'ailleurs des passagers qui ont pris Air Malta pour faire Lyon-Marseille...).

Les consignes de sécurité sont données en video, mais seulement en anglais. Ensuite, on a droit aux cartes du GPS de l'avion qui sont toutes moches. Il faudrait qu'on leur parle des images satellites de Google Maps, surtout que vu le zoom limité des cartes, ils peuvent stocker le globe en quelques centaines de cartes.

J'ai profité du voyage pour apprendre un peu quelques mots de Maltais et lire le petit guide FRAM sur Malte.

Air Malta

L'arrivée se passe bien, la responsable de FRAM (Magdalena) nous attends à l'aéroport. On part presque tout de suite pour l'hotel, on stresse un peu lorsqu'on voit une voiture en face, parce qu'ils conduisent à gauche.

Entre 1800 et 1964, Malte était dans l'Empire britannique, et ils ont hérité de la conduite à gauche, des mini-vérandas style victorien, les boites aux lettres rouges et la langue officielle anglaise (en plus du Maltais).

On arrive de nuit à l'hôtel Dolmen Resort à Saint Paul's Bay, tout se passe bien, les chambres ont un mini-bar et une télé avec des chaînes italiennes, anglaises, allemandes et françaises (Direct8 et TV5Monde).

Le lendemain, c'est le régal des yeux au réveil : on a des chambres face à la mer ! Pourtant on a pas pris le supplément de tarif pour cela, mais on est en période creuse, donc ils doivent donner les meilleures chambres quand même (n° 363 et 365).

Vue de la chambre

En allant au petit déjeuner (servi jusqu'à 10h), j'ai essayé un « Bonju » (bonjour en maltais), mais la femme de ménage m'a répondu en anglais... Le petit déjeuner peut être pris à l'anglaise (oeufs, saucisses) ou avec du sucré, le tout à volonté.

À 11h, on rejoint Magdalena pour un briefing sur Malte, les bons trucs à visiter, les excursions possibles, etc. Très instructif, et on a bu du Kinnie, la boisson locale pétillante, à base d'orange amères.

On s'est ensuite baladé le long de Saint Paul's Bay, on a vu les typiques petits bateaux de couleurs avec des yeux sur le devant, et mon frère s'est baigné dans d'anciennes salines.

Bateau maltais

Il y a pas mal de travaux, notamment pour refaire la route, et on a vu le matin qu'une façade de l'hôtel venait d'être repeinte : en partant pendant mai, le séjour est moins cher, mais on est pendant la période de préparation de l'été. On trouve ensuite un club de plongée en dessous d'un restaurant. On voit la statut de Saint Paul au loin sur les petites îles à la sortie de la baie.

Au retour à l'hôtel, on récupère les palmes-masque-tuba et on passe par un petit tunnel (qui passe sous la route) depuis notre hôtel pour accéder à la « plage ». Je mets le terme entre guillemets, parce que la roche maltaise est volcanique et très coupante, ce qui fait que les plages sont souvent bétonnées pour qu'on puisse accéder à la mer. Cependant, la dalle de béton est un peu décorée avec des motifs ou peinte comme du faux bois, ce qui donne plutôt une impression de terrasse et qui est finalement appréciable pour tous ceux qui détestent avoir du sable sur leur serviette :)

Piscine du Dolmen Resort

A proximité de la mer, il y a 2 piscines, dont une d'eau de mer. Ceci dit, mieux vaut l'original à la copie et je teste mes nouvelles palmes (merci Fréro) dans la mer, accompagné de mon frère. On a un peu avancé dans la mer, et au au bout d'un moment, on a eu une mauvaise surprise : il y avait des méduses, et on se fait un peu piquer chacun à notre tour. Pour rentrer, on a dû se débrouiller pour limiter la casse.

Il parait qu'il faut faire pipi sur la piqure, j'ai testé, mais je peux pas tellement dire si ça aurait été mieux sans, j'ai pas beaucoup été piqué, et j'ai encore une petite marque 2 semaines après. Apparemment, l'urine contient de l'ammoniac qui est utilisée pour le traitement contre les piqûres de méduses, mais en cherchant sur Internet, c'est surtout les propriétés désinfectantes et peut être la chaleur qui font que la douleur est stoppée. J'ai trouvé un bon article sur le traitement des piqûres de méduses (pour ta culture, Fréro !) : il ne faut pas frotter, mais enlever les tentacules à la pince à épiler, puis enlever les tentacules invisibles en recouvrant avec du sable ou de la mousse à raser et en enlevant avec un carton rigide. Rincer à l'eau de mer ou au sérum physiologique, mais surtout pas à l'eau douce (c'est peut être là que l'urine peut être pratique). Ne pas se baigner pendant plusieurs heures et protéger du soleil.

Piscine du Dolmen Resort

Après avoir bien profité de la piscine d'eau de mer (sans savoir que c'était bon pour les piqûres de méduses) avec mon père et ma mère et on est rentré manger. On a pris le repas en demi-pension à l'hôtel, ce qui revenait à peu près à 10€ de plus par jour.

Globalement, c'est pas mal, mais à ce prix là on a pas de la cuisine de grand standing. Ceci dit, les plats sont cuisinés correctement (même si on retrouve souvent les mêmes ingrédients) et les desserts sont vraiment bien. La boisson est en supplément, y compris l'eau, parce que l'eau du robinet, bien que bonne pour la consommation, n'a pas un très bon goût.

Cette première journée s'achève par une petite balade dans les rues, où on remarque principalement des restos et on finit devant la télé, à regarder du kick-boxing sur Eurosport.

Visite de Gozo (19 mai)

Gozo est une petite île au Nord de Malte qui n'est accessible qu'en ferry, après avoir pris le bus. Il y a de beaux spots de plongée, ainsi que des monuments à visiter.

Lever à 7h30 pour prendre le bus pour Gozo à 8h30. Le bus est le système de transport le plus économique de l'île. La location de voiture n'est pas une bonne solution, surtout pour Gozo, puisqu'il faut payer le ferry pour la voiture, sans compter qu'il faut s'habituer à la conduite à gauche !

Bus Maltais

Après le bus, on arrive à Cirkewwa, au terminal sur Ferry. On voit d'ailleurs un autre hôtel avec lequel on a longtemps hésité, le Paradise Bay Resort. Il est plutôt isolé, et il n'y vraiment rien aux alentours, à part le terminal du ferry.

On prends le bateau, on contourne la minuscule île de Comino et on arrive au port d'Mgarr. De là, on prends un bus pour Victoria (ils sont directement à la sortie du Ferry). On visite quelques églises, en attendant de prendre le bus pour aller voir l'Azure Window, un très bel endroit et un beau spot de plongée.

Sur Google Maps, l'Azure Window est mal placée : elle est plus au nord, à côté d'une petite mer intérieure. Cliquez ici pour avoir une vraie carte de l'Azure Window.

La petite mer intérieure communique avec la mer par une petite ouverture dans la roche (c'est pour ça qu'on voit des vagues circulaires sur la photo satellite). Nous avons pris un petit bateau pour 3€50 et nous sommes passés dedans pour aller voir l'Azure Window depuis l'autre côté. On est aussi rentré dans des petites grottes où on pouvait voir du corail coloré (rouges, violets, oranges) sur les rochers, avec de l'eau bleue foncée.

Coraux violets et oranges

On a ensuite profité du beau temps calme pour se balader à pied et on a sorti les palmes, masques et tubas pour se baigner dans une petit vasque. Vous reconnaîtrez le rocher seul sur la photo satellite par rapport à celui de la photo.
Ce qui est génial, c'est que cette vasque communique avec la mer : la barrière rocheuse est en fait un arche, et il est possible de passer dessous, pour se retrouver dans la mer, face à l'Azure Window (il est aussi possible de rentrer directement dans la mer). On a d'ailleurs vu des plongeurs arriver par là, pour aller plonger en se mettant à l'eau dans la vasque.
J'ai passé l'arche en apnée, accompagné de mon Fréro Plongeur-Médecin multi-usage et on est allé se balader sous l'Azure Window, en évitant 2-3 petites méduses et en admirant les gros poissons. Ça fait drôle de regarder les photos et de se dire que j'étais dans l'eau presque sous l'arche...

L'Azure Window, et la vasque où on a plongé Vasque qui donne accès à l'Azure Window

On est ensuite rentré en bus (attention aux horaires, il n'y en a pas beaucoup pour aller/venir à l'Azure Window), on a mangé à Victoria (cuisine européenne, pizza, steak frites) avant de faire la visite de la cathédrale (en rénovation) avec les statues de Pi 9 et de Jean-Paul 2 (qui est allé à Malte en 2001). Il faut prendre des tickets (sous l'arche en bas à droite des escaliers) et il est nécessaire d'être habillé correctement, à savoir genoux et épaules couverts. Un châle est prêté à l'entrée si besoin. Malte est un pays très croyant (catholique) et on retrouve beaucoup de signes de cette piété. Par exemple, la baie de Saint Paul a été nommée en référence à l'apôtre Paul qui a évangélisé l'île.

On est ensuite rentré en enchaînant bus et ferry, et on a fini dans la piscine intérieure de l'hôtel, avec bains à bulles et hammam. Après le repas, on s'est rabattu sur la télé, vu que l'animation de « John Brown », c'était au final un mec derrière un synthé dans le bar de l'hôtel, et personne pour danser. C'est sûr qu'en Mai et hors périodes scolaires, il n'y a pas tellement de jeunes et l'ambiance est plutôt « lounge et bière dans le sofa ».

Visite de la Valette (20 mai)

Juste après le petit déjeuner où il y avait un peu plus de monde, nous sommes allé réserver pour la plongée et nous avons pris le bus pour la Valette, capitale de Malte. Heureusement qu'on peut prendre le billets dans le bus, parce qu'apparemment, leurs automates ne sont pas encore passés à Linux ;)

Même à Malte, Windows plante

Après un trajet assez long (plusieurs arrêts), on arrive sur la place des bus. C'est une place ronde avec une fontaine au milieu qui est juste avant l'entrée de la ville.

Place des bus, à la Valette

Ensuite, il est facile de prendre l'avenue principale, et avec un petit plan on arrive facilement à une petite place d'où on peut voir la façade de la cathédrale que nous avons visité ensuite. Sur la façade, on voit la croix de Malte, ainsi qu'une horloge qui indique aussi la date.

Façade de la cathédrale de Malte

La visite de la cathédrale se fait avec un guide audio très bien fait, disponible en français. C'est vraiment une visite à faire puisqu'elle vous apprendra des choses sur la cathédrale, mais aussi sur l'histoire de Malte.

Ensuite, nous avons visité l'armurerie du Palais des Grands Maîtres, avec là aussi un guide audio. Nous avons hésité avec la visite de bâtiments officiels, et on ne peut pas tout faire parce que les musées ferment au milieu de l'après-midi (16h). C'était bien, mais un peu long pour faire le tour de toutes les armures et canons, même s'il y a des pièces uniques. Nous avons ensuite mangé sur la place en face de la cathédrale et le repas était bon, mais le service long (comme bien souvent à Malte).

L'après-midi, on s'est baladé vers les remparts, qui ne se visitent que le dimanche et il n'y a pas grand chose à voir, mais on peut descendre et longer les remparts en bord de mer.

Remparts de la Valette

Si j'avais à y retourner, je testerai le « Malta Experience ». Il paraît que c'est un cinéma qui retrace l'histoire de Malte, mais je me demande si ça vaut le coup ou si c'est du sur-mesure pour touristes.

Après l'achat des cartes postales dans la rue principale, on est rentré en bus pour profiter de la piscines d'eau de mer. Le repas à l'hôtel est correct, on sent quand même l'influence anglaise ;) Il y a pas mal de jeunes qui sont arrivés, pour un congrès sur Erasmus. J'ai espéré qu'il y aurai un peu de d'ambiance le soir.

Le wine bar de l'hôtel donne sur la rue un peu comme un pub, c'est très sympa, mais il n'y a pas trop de musique. Les 2 piscines de l'autre côté de la route font partie d'une boite qui ouvre l'été : l'Arizona. Dommage que mi-mai ne soit pas encore tout à fait la saison touristique à Malte.

Vue la rapidité de la poste maltaise, j'ai fini la journée en écrivant ma carte postale, postée le lendemain 21 mai. Elle est arrivée le 10 juin :)

Plongée pour tout le monde ! (21 mai)

Avec mon frère, on s'est levé tôt pour partir plonger. Nous sommes partis avec un club de St Paul's Bay pour plonger à La Valette, là où on s'est promené par hasard la veille (en dessous des remparts), en compagnie de l'instructrice et d'un autre plongeur allemand.

On est allé voir une épave (en anglais, « wreck ») et au milieu de la plongée, je suis resté seul avec mon frère (3 étoiles CMAS). Pendant la plongée, j'ai vu un poulpe qui était caché dans un rocher. Mon frère lui a fait un câlin. Pour ceux qui ne savent pas comment on câline un poulpe, il suffit de le caresser entre les deux yeux. On est rentré à la boussole, en suivant un cap que l'accompagnatrice nous avait donné auparavant. Sur le chemin du retour, on a vu des fringues d'enfant et même une poussette !

Une belle plongée !

De retour à l'hôtel, on a testé les sandwichs de la cafétéria de l'hôtel : c'était pas mal, bien présenté dans une assiette, avec des chips.

On a ensuite commencé la grand expédition de la journée : le baptême de plongée de mes parents. Il a fallu faire la traduction simultanée lors de l'équipement. Avec mon frère, nous avons eu le droit d'accompagner l'instructrice sous l'eau.

Ma Maman en plongeuse Mon Papa en plongeur

Le premier stress a été pour la mise à l'eau : l'instructrice voulait faire faire un saut droit, c'est-à-dire marcher tout droit jusqu'à tomber dans l'eau. C'est vraiment surprenant, on ne fait jamais ça d'habitude pour des débutants.

Ensuite, le stress de la première plongée se mélange avec des problèmes de matériel (mauvais lestage, habituation au détendeur et à la bouteille qui bouge, etc.) et mes parents ne font que monter/descendre dans les 5 mètres d'eau à côté du club de plongée, au moindre problème (eau dans le détendeur, gilet pas assez gonflé).

L'instructrice est complètement à la ramasse, elle me laisse même à un moment seul avec mon père sous l'eau, comme si j'avais le niveau de gérer quelqu'un !!! Je m'en sors finalement pas trop mal, en gérant un peu le gilet de mon père et en stabilisant sa bouteille, mais heureusement il n'y avait que 5 mètres d'eau.

Au bout d'un moment, on est finalement arrivé à stabiliser tout ce petit monde, on a fait un petit tour au fond et en regardant les poissons qui passaient par là.

Le club étant labelisé PADI, on s'attendait à ce qu'il soit très orienté débutants, mais c'était vraiment du grand n'importe quoi. Il a même fallu réclamer pour avoir un petit carnet (payant) pour que mes parents aient un souvenir de leur première plongée. En Crête, tout s'était passé normalement pour moi.

Pour vous éviter la même mésaventure, le club de plongée, c'est Octopus Garden, que je ne recommande évidemment pas pour des débutants. Ils parlent allemand et anglais et sont situés sous un restaurant blanc, en bord de mer, du côté de Gillieru.

Mes parents ont été cependant globalement contents de leur baptême. Mon frère et moi espérons que nos parents replongeront dans de meilleures conditions. En habitant à La Ciotat, je devrais bien arriver à trouver quelque chose ;)

Comme chaque jour, le retour à l'hôtel se fait directement dans la piscine d'eau de mer, suivi du repas. Les plats ne sont pas forcément variés, mais les desserts sont biens et à volonté. Apparemment, la plongée nous a donné beaucoup de volonté ;)

La soirée était sur les danses de bal et en ligne. Le bar était rempli de post-quinquagénaires qui avaient une chorégraphie pour chaque chanson, annoncée à l'avance. Ils faisaient même de la danse en cercle (style rueda sans changement de cavalier). Je ne sais pas si c'est quelque chose de répandu sur l'île.

Après une coupure d'électricité dans le bar (apparemment, quelqu'un s'est trompé de bouton). Le plus drôle, c'est qu'au retour de la lumière, les télés se rallument et je lis très clairement « Initializing CI... Scrambled Channel... ». Même à Malte, il y a du CI pour contrôler l'accès au chaînes payantes : le boulot ne me quitte jamais ;)

Tour des îles (22 mai)

On se lève tôt (encore) pour faire le tour de l'île en bateau. On part à la Valette dans un minibus conduit par un chauffeur sympa qui fait l'effort de parler français. Le bateau, qui appartient à « Captain Morgan », nous fait commencer le tour de l'île de Malte par le sud.

Il y a beaucoup de fortifications sur la Valette, qui laissent ensuite leur place à des falaises et des arches rocheuses. Le bateau propose une excursion supplémentaire pour 10€ de plus. Le repas pique-nique sur le bateau est pas mal : charcuterie, pâtes, légumes et boisson.

Bateau Captain Morgan

On contourne la pointe de Malte pour arriver à Comino, où l'on peut admirer une eau super claire qui nous permet de voir le fond de sable. On en prends plein les yeux. On se baigne, et Jérémie m'emmène dans des grottes. C'était sombre, mais bon, mon frère est devant, donc je peux suivre. Je découvre de très beaux coraux violets, puis oranges, sans compter le bleu clair sous l'eau lors de la sortie. Une des 2 grottes avait même du sable au fond.
Pour trouver les grottes, partez de la plage et longez la zone de baignade comme pour revenir vers Malte, vers le sud, jusqu'à la limite des bouées jaunes ou rouges.

La superbe plage de Comino

En revenant, on discute avec ceux qui ont fait l'excursion supplémentaire, et ils disent que c'est sympa, mais que ça vaut pas les 10€. On repart, on passe devant Saint Paul's Bay et l'hôtel, puis retour à la Valette. Retour en bus avec le chauffeur sympa, j'apprends que 100% des maltais sont bilingues. On termine la journée dans la piscine, puis au repas.

La soirée au wine bar est pas mal, il y a un DJ sympa, mais comme il n'y a presque personne, c'est dommage. On se rabat sur TV5Monde qui rediffuse Ruquier. Les balcons de l'hôtel sont éclairés d'habitude et c'est la première fois que je les vois s'éteindre, à 0h05. Je ne sais pas si c'est pour des raisons économiques ou écologiques.

Journée sans programme (23 mai)

Enfin une journée où on se lève tard ;) On s'essaye à une ballade à Saint Paul's Bay, mais il n'y a rien à voir et pas de restos. On revient et on s'arrête dans un resto bien décoré au style un peu italien, l'Apollo II. Les plats sont corrects mais le service est très lent. Finalement, pour 4 plats 4 desserts, on aura passé 2 heures dans le resto. Au moment de l'addition, j'ai essayé d'expliquer au serveur que c'était quand même beaucoup. Il a commencé à m'embrouiller en me disant que c'était pire sur les Champs Élysées et que j'étais en vacances (comme s'il disposait de mon temps). Apparemment, il ne sait pas gérer un client mécontent (toujours commencer par s'excuser), c'est dommage, le repas était correct et le cadre agréable.

L'après-midi et la fin de la journée ont été normales, toujours dans la piscine d'eau de mer, avant un repas avec coucher de soleil sur l'île.

Coucher de soleil sur Malte (et ma Maman en contre jour)

Dernière journée et retour (24 mai)

Après le réveil et le petit déjeuner de cette dernière journée, on profite une dernière fois de la grande piscine accolée au bar, avant de libérer la chambre pour midi.

Piscine accolée au bar

On prends le repas de midi à l'hôtel, et il est est globalement meilleur que ceux du soir. Les plats et desserts sont très bons, variés et bien cuisinés, toujours à volonté. Il y a un repas spécial enfant (hamburger, frites).

Restaurant du Dolmen Resort

Ensuite, sieste en attendant le bus puis voyage vers l'aéroport. Billets, bagages, « Duty free ». Il n'y a plus de duty free entre les pays de l'UE (dont Malte), juste des prix un peu améliorés. À la caisse, la caissière scanne le billet d'avion pour appliquer les bonnes taxes. Retour avec Air Malta, même repas qu'à l'aller, mais avec du Kinnie :)

Conclusion

J'ai bien aimé l'authenticité de l'île, on n'est pas (encore) à un stade où le touriste est un pigeon qu'il faut plumer à chaque coin de rue.

En plus de son climant, Malte joue beaucoup sur sa dimension historique, notamment à la Valette. Cependant, même si c'est sympa pour la culture, je regrette qu'il n'y ait pas grand chose au niveau linguistique (j'aurai bien aimé parler un peu le maltais) et musical (ceux qui me connaissent savent que j'aurai bien appris la danse locale).

Conseils

Pour un séjour pour visiter et découvrir, je recommande de partir en mai : on peut tomber sur des travaux (comme la cathédrale), il y a pas trop d'animation, mais il ne faut pas trop chaud.

On a beaucoup hésité pour le choix des hôtels. Globalement, on était bien placé au Dolmen Resort, puisqu'on était dans une ville, tout en ayant une position centrale sur l'île.
De l'autre côté de la rue, il y a le San Antonio Mercure, qui n'est pas en bordure de mer, qui n'a « qu'une » piscine et dont la décoration est plus dans des tons chauds (un peu style espagnol), là où le Dolmen reste très classique avec des marbrures.
On a hésité avec le Paradise Bay Resort, qui est au nord de l'île près de l'embarcadère pour Gozo, mais qui est isolé. Il est possible que cet hôtel soit mieux placé pour les spots de plongée, mais c'est à vérifier.
Pour les night-clubbers, on m'a indiqué que l'endroit qui bouge le plus la nuit, c'est Sliema, au nord de la Valette.

Dolmen Resort San Antonio Mercure Paradise Bay Resort

Malte est un pays avec un faible niveau de vie, et ils sont passés à l'euro en 2008. Leurs prix ne sont pas encore « ronds en euros », ce qui fait que vous aurez besoin de petite monnaie, en centimes d'euros.

L'eau du robinet est potable mais elle a mauvais goût, prévoyez d'en acheter régulièrement.
Je n'ai pas eu à me plaindre de moustiques, alors que je suis une cible privilégiée d'habitude.

Pour aller plus loin...

Pour préparer mon voyage, je me suis renseigné en utilisant la page Malte sur wikipedia, ainsi que Malte sur wikitravel pour les détails pratiques. J'ai découvert aussi Malte sur Lonely Planet qui donne pas mal d'infos bien structurées.

En tous cas, merci à Maman, Papa et Jérémie pour tous les bons moments qu'on a passé (et qu'on passera encore !!!).

Tout d'abord, je vous souhaite une très Bonne Année 2009 ! J'ai fini 2008 bien mieux que je l'ai commencé, vu que dans l'année, j'ai déménagé vers un nouveau boulot et j'ai soutenu cette thèse qui n'en finissait plus.

Comme ça devrait être plus calme cette année, j'ai fait la liste de 9 résolutions, histoire d'être bien sûr d'avoir la pression en les publiant pour tout le monde. En fait, je vais en mettre 8 et j'attends vos commentaires pour la dernière !

Passer le niveau 2 de plongée

Ha ben oui, ça fait longtemps que j'ai pas replongé et mon frère va passer le niveau 4, donc après on pourra partir tous les 2 sous l'eau et faire une bien belle palanquée.

L'objectif, c'est de trouver un club de plongée à La Ciotat pour faire ça en répartissant sur les week end à partir du printemps et d'avoir le niveau 2 avant l'année prochaine.

M'occuper d'au moins 9 paquets RPM Mandriva

Ça fait longtemps que je veux me lancer à contribuer comme ça, mais à chaque fois, c'est compliqué : soit le logiciel est déjà dans la distribution, soit il est trop compliqué à empaqueter.

Depuis, je me suis fait une liste de logiciels que je voudrais voir dans la distribution. Bien évidemment, je veux commencer par des paquets sans aucun correctif, et comme j'ai pas de cooker à la maison, je vais faire des paquets pour ma version, pour ensuite trouver un mainteneur parrain qui les poussera sur cooker et en rétroportage officiel pour la 2009.0. J'y suis déjà arrivé une fois, avec le paquet agave.

Là aussi, l'objectif est simple à vérifier, et si j'arrive à 9 paquets, j'essayerai de faire un tutoriel très progressif en bonus.

Rattraper le retard du jus de cuisson

Ça va pas être simple ! Depuis longtemps, j'essaye de rattraper, mais je dois bien avouer que sélectionner une petite vingtaine de messages sur un gros millier minimum, c'est pas super fun. Je fais ça aussi parce que je pense que communiquer sur la façon dont est faite la distribution lui ajoute un capital sympathie dont elle a bien besoin.

Je réfléchis à un mode de distillation qui me permettrait de gagner du temps, parce qu'actuellement, ça me prends vraiment trop de temps de lire tous les messages. En même temps, si je me fie seulement aux titres, je risque de passer à côté de petites astuces sympa. À voir.

On peut couper l'objectif en 2 : commencer par arriver à publier le résumé d'un mois pendant le mois suivant (donc rattraper les 5 mois de retard), et ensuite tenir le rythme pour arriver à publier le résumé de novembre en décembre.

Développer le logiciel que j'ai promis à Tonton

Ça fait longtemps que j'ai le projet de développer un logiciel pour les particuliers qui aiment le vin, mais j'ai jamais vraiment pris le temps de le commencer.

L'un des soucis, c'est d'arriver à choisir la plateforme de développement. J'ai pensé à XUL, à Python/Gtk et à Java, puisqu'il me faut quelque chose de multiplateforme (ou facilement portable), de graphique et qui me facilite la vie pour se connecter à Internet. J'en reparlerai, parce que c'est pas simple à choisir.

Pour valider l'objectif, il faut qu'une version utilisable soit publiée en version Linux et Windows.

Reprendre le développement de l'Esperanto Toolbar

J'ai développé une extension Firefox Esperanto Toolbar qui sert à pas mal de monde au vu du nombre de connexions du système de mise à jour. Le but au départ était simplement d'ajouter des boutons pour les lettres spéciales utilisées en espéranto. Ensuite, j'ai ajouté la recherche dans l'un des meilleurs dictionnaire d'espéranto en ligne. J'ai été obligé de faire une maintenance d'urgence, il n'y a pas très longtemps parce que Mozilla a changé sa méthode de mise à jour pour les extensions.

J'ai plein d'idées pour en faire une barre d'outil complète pour espérantiste, il me manque simplement du temps, et aussi un hébergement de code meilleur que mozdev, qui ne propose que du CVS (beurk).

L'objectif est de publier une nouvelle version spéciale Firefox 3, contenant une interface mieux finie et la possibilité de transformer dans la page courante les gx en ĝ (pour toutes les lettres espéranto).

Mettre en place un système de sauvegarde

Il y a quelques années, j'avais un bon système de sauvegarde, mais c'était avec un ancien ordinateur, et pendant ma thèse...

Il va falloir répertorier et trier les données, faire des scripts de synchronisation et choisir les supports de sauvegarde (DVD, disque dur, serveur privé, données publiques sur le Web).

L'objectif est d'avoir une organisation de sauvegarde complète, transparente et automatique qui prend en compte la sensibilité des données (ne vous attendez pas à voir ma clef privée sur un FTP public, ni mes séances de bronzage en string sur flickr).

Du contenu et de nouvelles fonctions pour le blog

Il y a pas mal de catégories qui ont été un peu laissées de côté cette année, et pas mal d'articles auraient besoin d'un coup de jeune. Cette année, j'ai envie d'écrire plus sur la salsa, ainsi que sur la télé numérique, qui est un domaine dans lequel je baigne depuis bientôt un an.

Il faut aussi que j'enlève le compteur de soutenance de la thèse, puisque bon, c'est enfin fini. Mais qu'est-ce que je peux mettre à la place ? Je pense à mon fil twitter, mais si vous avez de bonnes idées, les commentaires sont ouverts. En fait, je pense retravailler la colonne de droite, notamment en ajoutant un FOAF.

Le CSS a besoin d'un vrai travail correct, notamment en utilisant une vraie palette de couleur, avec un peu d'éléments graphiques pour donner un peu de texture et en travaillant sur le rythme vertical.

L'objectif sera atteint avec la définition d'une palette de couleur, la réorganisation du CSS pour isoler les parties qui définissent les couleurs et un nouveau design, en essayant d'apprendre le design sur le tas en m'inspirant de la tendance du moment. Pour le contenu, soyons fou : 9 articles sur la salsa et autant sur la télé numérique !

Par contre, toujours pas de flash, mais peut être de la vidéo sur la fin de l'année quand Mandriva inclura le futur Firefox 3.1 qui va intégrer un lecteur vidéo par défaut.

Mieux gérer mon temps

Cette année, j'aimerai bien avoir plus de temps. J'ai toujours l'impression de manquer de temps pour tout, et si je veux tenir les 9 résolutions tout en continuant tout le reste, il va falloir faire de le place dans mon emploi du temps.

Alors d'abord, il va falloir que je perde l'habitude de promettre à plein de monde du code, des sites Web et en général des « petits trucs » qui prennent tout plein de temps. Je me retrouve avec un tas de promesses non-tenues et un paquet de temps en moins.

Pour gagner du temps, je vais aussi réduire le volume de messages à gérer au quotidien. Déjà, je vais commencer par réduire le nombre de liste de diffusion auxquelles je suis abonné. Moins de listes, ça fait moins à lire, moins à répondre et moins à parler au lieu de faire. Idem pour les « lettres d'informations » (c'est comme ça qu'on appelle le spam auquel on s'est inscrit).

Dans la vie de tous les jours, je vais continuer à sauver du temps comme je peux en bufferisant les tâches quotidiennes (ben oui, faire la vaisselle de 3 assiettes prends moins de temps que 3 fois une assiette...). Ne pas hésiter aussi à acheter du temps avec de petits trucs tout simples comme des lettres pré-affranchies, ou à mettre un peu plus cher dans des objets qui nécessitent moins d'entretien.

L'objectif est difficilement quantifiable. Déjà, je peux limiter le nombre de messages non-triés qui arrivent dans ma boite, notamment en créant un dossier pour tout ce qui n'est pas urgent. Pour le reste, la seule façon de savoir si mon temps est bien géré, c'est de pouvoir.... perdre du temps ! C'est-à-dire avoir du temps pour me balader dans les jolis coins autour de La Ciotat, marcher longtemps, passer du temps à regarder les gens qui passent. Une meilleure qualité de vie, en fait.

La dernière est pour vous !

Pour la dernière, je vous donne la parole. Peut être auriez-vous besoin d'un article sur quelque chose ? Vous noterez que je suis déjà en contradiction avec ce que j'ai dit quelques paragraphes au dessus, où je disais qu'il faut que j'arrête de promettre des trucs à tout le monde. On va dire que c'est la dernière fois :)

Quelques idées et thèmes pour vous aider :

  • Maintenance et nouvelles pages pour mon site sur l'Harmonie Municipale d'Aix-en-Provence qui attire de plus en plus de visiteurs fidèles, et qui me sert en même temps de vitrine technologique (la page de concerts est sémantique, en plus du flux RSS et du calendrier ICS)
  • Trouver un bon site pour apprendre le design, écrire des tutoriels Inkscape/GIMP et apprendre à faire (et retoucher) des photos exceptionnelles avec un simple appareil Canon PowerShot A710IS
  • Écrire plus de logiciels dans des langages fonctionnels comme OCaml, écrire des petites extensions d'Emacs en Lisp
  • Quelque chose en relation avec l'Espéranto (rencontres, JI)
  • Écrire des bibliothèques utiles en PHP
  • Apprendre de nouveaux langages comme ruby, python, docbook et/ou javascript (de préférence en style fonctionnel)
  • Faire un surthème de noël et un surthème d'été pour le blog (j'appelle un surthème, un style à appliquer en plus du style standard)
  • Des nouvelles pubs pour le blog (haut de la colonne). Je pense notamment à La Vignette ou à ajouter des sites Web que vous proposerez

Vous pouvez laisser des commentaires pendant 14 jours ou m'envoyer un message, de préférence par courriel pour que je garde une trace. Merci d'avance !

Plongée : niveau 1 !

Ajouté le samedi 16 décembre 2006 à 19h58 / plongée ma vie

Aujourd'hui, j'ai fait mes 5ème et 6ème plongées avec le GRASM.

J'ai validé le niveau 1, ce qui veut dire que je connais les bases de la plongée et que j'ai dépassé le stade du baptême.

J'ai vu une rascasse grosse comme un avant bras et aussi des poulpes (dont une avec une tête grosse comme une main et demi en longueur). Je compte en « bras » et en « mains », parce que sous l'eau, avec le masque, les dimensions sont modifiées.

Cyrille en a attrapé un et m'a fait touché : c'est gélatineux ! Il me l'a donné pour que je l'attrape, mais je l'ai lâché lorsque le poulpe a commencé à s'accrocher à moi avec ses ventouses....
C'est assez impressionnant ces bestioles : c'est gris lorsque ça se déplace et ça fait instantanément apparaître des tâches noires quand ça s'arrête, pour se camoufler sur un rocher.

J'ai aussi plongé au milieu de plusieurs bancs de poissons.

Il me reste encore une plongée à faire pour le mois de mai : le niveau 1 correspond à un forfait de 7 plongées.

Je vous recommande chaudement le GRASM : l'encadrement est vraiment sympa et la formation est motivante et intéressante.

Week-end de plongée

Ajouté le mardi 11 juillet 2006 à 23h59 / ma vie plongée

Ce week-end, mon frère et son pote Seb sont venus pour plonger.

Dimanche, j'ai fait mes 2 premières plongées "officielles" depuis mon baptême pendant mon voyage en Crête.

On est allé à Marseille, au bout du vieux port, au GRASM. Les encadrants sont très sympas, je vous les recommande.

On est parti du vieux port en zodiaque le matin en longeant la côte vers callelongue. On rebondissait sur les vagues, c'était ambiance Fort Boyard :D.

Le matin, j'ai plongé sur le bord de l'île de Riou. Je suis resté à 6m pendant 35 minutes. J'ai vu une grosse étoile de mer rouge avec des gros piquants. Le fond, c'était du joli sable blanc. J'ai vu aussi que si on pose un oursin sur sa main, des petites ventouses viennent pour s'accrocher :).
J'ai appris le vidage de masque et le LRE (Lâcher Reprise d'Embout). J'ai apprécié de pouvoir être un peu autonome pendant la plongée, je pouvais me balader tranquillement.
Après, on a pique-niqué sur une petite plage.

L'après-midi, on est allé à un endroit un peu plus sauvage. Le site s'appelle "la pierre de Briançon".
C'était très joli, on voyait vraiment une falaise dans l'eau : on a l'impression de voler parmi les bancs de (gros) poissons.
Je suis resté à 6m pendant 33 minutes et j'ai fait un vidage de masque complet, ainsi que des LRE répétés.
On est revenu en zodiaque vers le vieux port, c'était bien sympa comme balade :).

J'ai mis mes 2 plongées sur mon tout nouveau carnet de plongée. J'aimerai bien passer mon niveau 1 avant la fin de l'année, et comme je prends des vacances, il faudra que je prévoie ça pour septembre.

A côté de ça, Seb a trouvé un super magasin de déstockage de matériel de plongée, mais il m'a fait promettre de ne pas publier le site sur mon blog :).
On a aussi trouvé une structure associative qui organise des plongées pour pas trop cher mais ils m'ont dit qu'ils n'avaient surtout pas besoin de publicité....
Si tu es jeune et jolie, n'hésite pas à me contacter quand même, on trouvera un arrangement :D

À propos de l'auteur

photo Olivier FAURAX Olivier FAURAX

D'un naturel joyeux, positif et curieux, je m'intéresse à beaucoup de choses parmi lesquels la salsa, l'espéranto, la plongée mais surtout l'informatique, le web et Linux.

Même si j'aime programmer, je m'intéresse également aux aspects d'ergonomie, de design et de marketing.

Si vous pensez avoir du travail pour moi, il y a mon LinkedIn et mon CV.

M'écrire : olivier+blog@faurax.fr

Retrouvez-moi sur Facebook et Twitter.

Catégories

S'abonner / Rechercher

S'abonner par RSS logo RSS
S'abonner par courriel :

Rechercher sur ce blog :

Contact

Je lis & je lie

Archives

Archives du blog

Infos & trucs de couleurs

Geo Visitors Map
Validation HTML Validation CSS
spampoison
Creative Commons License

Carte de visite

photo Olivier FAURAX Olivier FAURAX
Téléphone : 0681651140
Courriel :
Jabber : ofaurax@jabber.fr Statut Jabber

Cette hCard sémantique a été créée avec le hCard creator.

 
  Olivier FAURAX